Menu

Retour sur le séminaire de la commission exécutive de l’Ufmict-CGT

Imprimer

« Cette CE se voulait comme un moment « spécifique » de notre mandat au sein de l’Union Fédérale des Médecins, Ingénieurs, Cadres et Techniciens.


« Spécifique » car nous arrivions (déjà !) à la moitié de notre mandat et l’occasion nous était donnée de faire le bilan et d’ajuster les perspectives issues de notre congrès de Dives-sur-Mer de juin 2013. Force est de constater que le pari a été relevé et ce, de belle façon !
« Spécifique » car notre souhait d’ouvrir les débats en faisant appel à des camarades pour nous éclairer par leurs savoirs et leurs expériences a été réussi. Cette CE ne s’est pas bornée à des réflexions collectives mais s’est tournée vers l’action au travers de propositions concrètes pour mettre en œuvre les résolutions prises lors de notre dernier congrès. »

Trop souvent pris par le tumulte des actualités professionnelles et des luttes quotidiennes, cette Commission Exécutive s’est ainsi construite comme un temps de recul vis-à-vis du quotidien, un moment de réflexion collective sur les grands enjeux qui traversent notre secteur. Ont participé à la réussite de ces journées, plusieurs responsables de la Fédération Santé Action sociale, les Secrétaires Généraux des UFICT de la Métallurgie et des Cheminots, les anciennes SG de l’UFMICT, ainsi que la CE de l’UFAS.

• Le spécifique, est-il un outil de lutte contre les corporatismes ?

• Comment concilier les revendications spécifiques et la convergence des luttes ?

La réingénierie des formations constitue depuis 10 ans la toile de fond des réformes des diplômes dans le secteur de la santé et de l’action sociale.
La recherche de mise en cohérence des formations aboutit souvent à une rationalisation qui menace les identités professionnelles.

• Comment conserver la richesse et la complémentarité des pratiques professionnelles ? Les pratiques avancées sont-elles un recul ?

• Comment faire en sorte que la rationalisation des formations n’aboutisse pas à la rationalisation budgétaire ?

A l’issue des élections professionnelles dans la fonction publique hospitalière, il est important de tirer un bilan et d’analyser les résultats électoraux à l’aune de la structuration de l’activité spécifique dans les établissements.

• Quelles priorités se donner ?

• Le renouvellement des générations est de longue date une priorité non suivie d’effets. Comment syndiquer les jeunes ?

Les MICT sont largement utilisateurs des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Les réseaux sociaux sont souvent les lieux d’expression des nouveaux corporatismes.

• Comment adapter notre communication à cette nouvelle donne en conservant nos messages revendicatifs ? Nos outils traditionnels de communication sont-ils encore adaptés ?

Ces questions sont à la fois « spécifiques » et « transversales ».
Mais les réponses qu’elles appellent sont singulières. C’est la raison pour laquelle la fédération santé action sociale CGT, depuis 1978, s’est dotée d’une UFMICT.

Les éléments de comptes-rendus font l’objet des deux numéros de l’Encart Options de février et mars. A consulter et à conserver…

Vous pouvez télécharger le N°142 de l'@ctu.Mict  sur le Site fédéral

Publié le mercredi, 11 février 2015 dans Santé et Action Sociale