MENU

Un PV à 200 millions d'euros pour horaires extensibles

Imprimer

La SSII STERIA s'est vu signifier en octobre dernier par l'Inspection du Travail des Hauts-de-Seine un procès-verbal évoquant une pénalité de 200.455.000 euros qui concerne 3000 salariés de la région parisienne sur une période de cinq ans employés à horaire variable sans prévoir aucun contrôle du temps de travail.

Une source syndicale explique notamment que les cadres sont au forfait jours, mais les horaires sont très souvent à rallonge. Certains travaillent la nuit ou le week-end, sans même que les récupérations soient sérieusement organisées.

Publié le lundi, 24 novembre 2014 dans Actualités