Menu

4 décembre : le bon geste pour faire avancer nos revendications

vote electronique

C'est un scrutin décisif à plus d'un titre qui se déroule ces jours-ci jusqu'au 4 décembre dans les trois versants de la fonction publique. Important car il va permettre de terminer la mesure de la représentativité des organisations syndicales. Ce scrutin qui concerne plus de cinq millions d'agents publics nous concerne tout particulièrement à l'Ugict-CGT.

lundi, 01 décembre 2014 | Billets de la semaine
Imprimer

La lettre .info

En effet, plus d'un salarié sur deux de l'Etat, des collectivités territoriales, des hôpitaux, de la Poste ou de France Télécom sont ingénieurs, cadres ou techniciens. Et comme leurs collègues du privé, ils estiment pour 65 % d'entre eux que leur salaire est en décalage complet avec leurs qualifications, leurs responsabilités, leurs charges et leur temps de travail.

Tout aussi massivement, pour 63,3 % des cadres, les choix pratiques de leur administration rentrent régulièrement en contradiction avec leur éthique professionnelle. Et comme les ICT du privé, ils estiment à 58% que depuis le développement des nouvelles technologies, la frontière entre vie privée et vie professionnelle s'estompe.

Ils sont ainsi trois cadres sur quatre à faire un usage professionnel de ces outils numériques en dehors du temps de travail. Par ailleurs et loin des clichés sur une prétendue « garantie de l'emploi », un quart des cadres de catégorie A des collectivités territoriales ne sont pas titulaires.


Au niveau salarial, le déclassement des cadres et techniciens est impressionnant. Qu'on en juge : en 1984, un cadre A démarrait sa carrière à 175% du Smic et un technicien à 133%. Aujourd'hui les premiers démarrent à 111% et les seconds à 102%.


Pour ces catégories aussi, le bulletin de vote CGT aura un poids pour faire avancer des revendications touchant à la reconnaissance des qualifications. Ainsi, sur la base d'un Smic que la CGT veut voir porter à 1700 euros bruts, l'Ugict-CGT et ses unions fédérales des trois versants de la fonction publique revendiquent un début de carrière à 1,6 fois le Smic pour un bac+2, 1,8 fois le Smic pour un bac+3, 2 fois le Smic au niveau bac+ 5 master et 2,3 fois le Smic pour un bac + 8 doctorat.


Ce sont là quelques bonnes raisons, mais pas les seules, de se saisir de ces élections pour porter nos exigences de bien travailler, d'être reconnus, de voir nos missions confortées et financées. Dans les territoires et dans les professions concernées, les militants CGT et Ugict-CGT mèneront campagne jusqu'au bout.

Mais chacun autour de soi peut contribuer au succès de la CGT en invitant ses proches, ses amis, voisins, collègues agents publics, titulaires ou pas à voter CGT le 4 décembre. Un geste tout simple : envoyez ce lien par mail à tous ceux qui dans vos contacts travaillent au service de chacun. Faites passer...