MENU

Coups de gueule et coups de menton

Imprimer
Dispute

On a assisté la semaine passée à des passes d’armes entre les promoteurs et les partisans du Pacte de responsabilité qui nous disent quelque chose du guêpier dans lequel François Hollande nous a fourrés. Sentant l’exécutif hésiter sur les mesures à prendre pour réaliser une saignée de 50 milliards dans les dépenses publiques, Pierre Gattaz et son lieutenant, Geoffroy Roux de Bézieux ont clairement menacé : « il ne faudrait pas qu’à force de réduire le pacte de responsabilité, le gouvernement nous pousse à en sortir ».

Une salve aussitôt essuyé par le ministre du Travail sur RTL qui, reprenant les termes du secrétaire général de la CFDT trouve « incroyable, alors même que le gouvernement fait un effort sans précédent (…), d’entendre, sans arrêt les entreprises se plaindre, geindre, pleurnicher. »

Une ambiance à couper au couteau donc, que La Croix explique ainsi dans un papier du 4 juin : « En fait, dans ce dossier, chacun donne du menton dans l’espoir de convaincre son propre camp qu’il est bien défendu. »

C’est vrai… il n’est pas facile pour le gouvernement et les syndicats qui ont accepté le Pacte de faire accepter des sacrifices sans contreparties à un pays qui vient de marquer une nouvelle fois sa défiance lors des deux derniers scrutins. D’ailleurs, il est à noter que dans un sondage commandé par la CGT à Harris Interactive publié le 2 juin, 8 Français sur 10 jugent que les efforts demandés par le gouvernement pour sortir de la crise sont répartis de manière injuste.


Non, décidément, ce Pacte ne passe pas et les mobilisations sociales de la période vont bel et bien à contre-courant des orientations qu’il impose : que ce soit en matière de protection sociale et de retraites avec la puissante manifestation nationale unitaire des retraités le 3 juin ou encore avec la grève à venir chez les cheminots.


Nous avons toutes les raisons de nous battre et d’espérer obtenir des avancées comme viennent d’en obtenir les infirmiers anesthésistes. Lesquels pour le coup ne nous donnent pas envie de dormir.

Publié le mardi, 10 juin 2014 dans Billets de la semaine