MENU

Faire mentir les oracles

Imprimer
vision

Plus la date du 12 septembre approche, plus on mesure la fébrilité de ceux qui auraient voulu que les ordonnances soient gravées dans le plus bel inox qui soit. C'est bien de fébrilité dont il est question lorsque le Premier ministre assure que « les manifestations n’ont pas vocation à changer le contenu des ordonnances ».

La lettre hebdo

Publié le lundi, 11 septembre 2017 dans Billets de la semaine

Accès militant Syndicoop.frNous demander un documentChercher dans les dossiers thématiques