Menu

Billets de la semaine

Un billet éditorial est publié chaque semaine dans la Lettre. Abonnez-vous pour le recevoir directement dans sur votre mail tous les lundis.

La lettre .info

dialogue

Le dialogue social sortira-t-il grandi de la loi après être sorti KO de plusieurs mois de négociations nationales interprofessionnelles ?
Rien n'est moins sûr si les salariés ne mettent pas les pieds dans le plat pour obtenir de nouveaux droits.

-- lundi, 27 avril 2015 --
Rouages cadre

Dim, Gefco, Intermarché, Total, sont venus ces derniers jours ajouter leurs noms à la litanie des plans sociaux, des restructurations et fermetures, douchant ainsi les espoirs d'inversion de la courbe du chômage. Pour autant, l'exécutif se veut toujours aussi volontariste et confiant dans une reprise qui se fait décidément bien timide et surtout qui ne semble pas de nature et d'ampleur telle qu'elle serait porteuse d'emplois.

-- lundi, 20 avril 2015 --
En attendant... la reprise

Après la claque des élections départementales, l'exécutif ne pouvait rester dans une posture d'attente de la reprise censée valider les réformes engagées. Manuel Valls a donc dévoilé mercredi 8 avril un arsenal de mesures pour rallumer l'investissement privé. "Pour accélérer la reprise économique nous devons lever tous les blocages, agir sur tous les leviers. Et l'investissement est un levier essentiel", a dit le Premier ministre lors d'une conférence de presse à l'Elysée.

-- lundi, 13 avril 2015 --
Licenciement

Après trois éditions, dont la dernière fut marquée par le refus de la CGT notamment, de siéger en 2014 dans les ateliers pour marquer ses désaccords, place aux "conférences thématiques". Le gouvernement a choisi de mettre fin aux grands-messes très formelles qui étaient surtout de grands exercices de communication. Place donc aux conférences thématiques.

-- lundi, 30 mars 2015 --
Pions confrontation

L'air de rien, de petite phrase en petite phrase, assumée ou pas, le ministre du Travail, François Rebsamen nous livre le fond de sa pensée. Ce dernier nous a déjà gratifié de quelques sorties pas piquées des hannetons. Ainsi avait-il récemment invité à combattre les chômeurs plutôt que le chômage en multipliant les contrôles.

-- lundi, 23 mars 2015 --
Tirelire

Si rien ne change, si les salariés et leurs organisations syndicales ne renversent pas la table, il faut craindre que l'annonce de la non revalorisation des retraites complémentaires au 1er avril prochain soit hélas un avant-goût de ce que nous prépare le patronat à l'occasion des négociations sur les régimes qui se sont ouvertes en février et qui reprendront le 20 mars.

-- lundi, 16 mars 2015 --
Actionnaire salle vide

Notre dernier éditorial portait la semaine passée sur la poignée de main à 4 millions d'euros qui avait accueilli le nouveau patron de Sanofi. Laquelle avait fort justement déclenché l'ire des syndicats et notamment de la CGT. Comme en écho à la dénonciation de cette dérive financière insupportable, on a pu voir mardi soir sur France 2 l'émission Cash Investigation présentée par Elise Lucet dont le point de départ était précisément le cas Sanofi.

-- lundi, 09 mars 2015 --
Poignée de main

On a le sens de l'hospitalité chez Sanofi. L'annonce du versement d'une prime de bienvenue de quatre millions d'euros au nouveau directeur général du groupe pharmaceutique a fait les gros titres de la presse la semaine passée. Comment s'en étonner après les réactions d'écœurement suscitées il n'y a pas si longtemps par les affaires de parachutes dorés, les retraites chapeau, les distributions de stock-options ?

-- lundi, 02 mars 2015 --
Pour ma retraite j'AGIRC

Un patronat maître chez lui, qui prétend tout régenter et conduire un dialogue social à sa main dans ses propres bureaux. Un hôte omnipotent qui en échange de quelques viennoiseries et plateaux repas s'arroge le droit de présider aux négociations sociales et qui se fait servir du « monsieur le président ». Des conciliabules « off » durant d'interminables suspensions de séances où se bricolent des ententes avec des signataires potentiels...

-- lundi, 23 février 2015 --
Salaire égalité femmes hommes

Il y a parfois de ces télescopages dans l'actualité. Ainsi jeudi 12 février, tandis que la CGT et l'Ugict rendaient publiques les propositions que notre organisation va porter dans les négociations sur les retraites complémentaires ARRCO et AGIRC, le conseil de l'Europe appelaient les Etats membres à "renforcer leurs efforts" en matière d'égalité femmes-hommes.

-- lundi, 16 février 2015 --
Carte magicien

Il faut "aller plus loin encore" que le pacte de responsabilité et le projet de loi Macron pour relancer l'économie et lutter contre le chômage a lancé François Hollande lors de sa conférence presse  du 5 février. Ainsi donc alors que l'examen à l'Assemblée du tentaculaire projet de loi Macron arrive à mi-parcours, le chef de l'Etat prépare déjà les esprits à de nouvelles mesures, dont on imagine bien l'esprit.

-- lundi, 09 février 2015 --
Lanceur d'alerte

La création d'un "secret des affaires", contestée par la CGT et son Ugict, mais aussi par des journalistes et des ONG, devrait  être retirée de la loi Macron, si l'on en croit le rapporteur du groupe socialiste qui a jugé sage de retirer l'amendement introduit par les parlementaires tout en gardant cependant « la conviction que ce texte n'était attentatoire ni à la liberté de la presse, ni à celle des lanceurs d'alerte ».

-- lundi, 02 février 2015 --
Argnet machine

C'est ce lundi 26 janvier que débute à l'Assemblée l'examen du projet de loi Macron. C'est aussi ce jour-là que partout en France des mobilisations sont prévues, souvent unitaires comme en Ile-de-France pour rejeter un texte qui d'une part ne répond absolument pas aux besoins qu'il prétend couvrir, mais également qui est porteur de graves risques sociaux.

-- lundi, 26 janvier 2015 --
Cadeau cadre

Voilà des années que tous les gouvernements usent et abusent de la technique dite du « cavalier législatif » consistant au détour d'un projet de loi à faire passer discrètement un article n'ayant rien à voir avec le sujet, en général un texte porteur de régression. Avec le projet de loi Macron, cette fois, ce n'est plus un cavalier c'est tout un régiment de cavalerie, écurie comprise.

-- lundi, 19 janvier 2015 --
Pour vivre ensemble, restons Charlie

Bien sûr, ces derniers jours et particulièrement ce 11 janvier 2015 resteront des journées particulières, historiques. Quand quatre millions de citoyens descendent dans les rues des plus petites bourgades comme dans les avenues des grandes métropoles, on est vraiment face à quelque chose de profond.

-- mercredi, 14 janvier 2015 --
2015

A quelques jours de distance, le Premier ministre et le chef de l'Etat ont tenu deux discours différents dans leur tonalité, mais d'une complémentarité exemplaire. Le premier, affublé du titre ronflant d'« Homme de l'année » par le journal conservateur El Mundo affirme ne pas vouloir ménager les Français, et annonce que plusieurs « années de sacrifices » attendent encore le pays.

-- lundi, 05 janvier 2015 --
Droit à la déconnexion : une idée qui fait son chemin

Il y a peu de raisons de regarder l'année 2014 avec nostalgie. Du point de vue économique et social elle restera comme une année sombre. 

-- lundi, 29 décembre 2014 --
rouages

Lorsqu'il s'agit de faire avaler des mesures socialement inacceptables, le casting ne varie pas beaucoup. Une fois encore, la Cour des Comptes a fait le job pour le compte du Medef en pondant un rapport sur les coûts de gestion, la situation financière des régimes de retraite complémentaires, le tout assorti bien entendu de préconisations bien saignantes.

-- lundi, 22 décembre 2014 --
balance

L'information est pratiquement passée sous silence, mais elle mériterait pourtant qu'on s'y arrête quelques instants. En effet, à partir de janvier 2015, un groupe de neuf chefs d'entreprises sera chargé d'évaluer toute nouvelle loi impactant les entreprises avant même que les parlementaires en soient saisis.

-- lundi, 15 décembre 2014 --
Valls : la noce du pacte tourne à la farce

Cela fera un an le 31 décembre que François Hollande nous a gâché le réveillon en annonçant son pacte de responsabilité avec le Medef. Souvenons-nous qu'alors, le chef de l'Etat et le gouvernement venaient tout juste de se résoudre à ne plus promettre l'inversion de la courbe du chômage pour le mois suivant. Et François Hollande reprenait à son compte le pacte de compétitivité proposé depuis plusieurs mois par le Medef.

-- lundi, 08 décembre 2014 --