MENU

[Fiche Agirc 1] : Ma retraite, comment ça marche ?

Imprimer
[Fiche Agirc 1] : Ma retraite, comment ça marche ?

La Sécurité sociale ne permet de se constituer de retraite que sur la partie de salaire inférieure ou égale au « plafond de la Sécurité sociale ».

Pour les cadres du secteur privé, l’essentiel de la retraite provient des régimes complémentaires AGIRC et ARRCO. La part de l’AGIRC est d’autant plus élevée que le salaire est élevé.
Pour les non-cadres, l’ARRCO représente une part substantielle de la retraite totale, dont ils ne pourraient se passer.
Pourtant le Medef veut négocier dès 2015 la disparition des régimes complémentaires AGIRC et ARRCO !
LA retraite des salariés du secteur privé est organisée autour d’un seuil, appelé plafond de la Sécurité sociale.

SI JE SUIS INGÉNIEUR, CADRE, TECHNICIEN OU AGENT DE MAÎTRISE (ICTAM)

Je cotise sur la partie de mon salaire inférieure ou égale à ce plafond :
• au régime de base de la Sécurité sociale (la CNAV1 ou la MSA2 )
• et à l’ARRCO3, le régime de retraite complémentaire de l’ensemble des salariés du privé.
Au-dessus du plafond, je cotise exclusivement auprès de l’AGIRC, le régime de retraite complémentaire des cadres et assimilés.


JE SUIS ICTAM, MAIS MON SALAIRE EST INFÉRIEUR AU PLAFOND DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

J’acquitte auprès de l’AGIRC une cotisation forfaitaire, qui me garantit depuis 1996 un minimum annuel de 120 points de retraite (pour un temps plein). Grâce à cette Garantie Minimale de Points (GMP), pour 40 années cotisées, j’acquiers un total de 4 800 points, représentant en valeur 2014, un montant annuel de pension AGIRC de 2 089 €.


Retraite d’un cadre = pensions de Sécurité sociale + ARRCO + AGIRC

 

À ce jour :


POUR UN HOMME,

cadre moyen4 , les pensions AGIRC et ARRCO représentent respectivement 40 % et 16 % de la retraite totale, qui représente elle-même 61 % net du salaire net de fin de carrière.

POUR UNE FEMME,

cadre moyen, les pensions AGIRC et ARRCO représentent respectivement 25 % et 20 % de la retraite totale, qui représente elle-même 68 % net du salaire net de fin de carrière. Le moindre poids de l’AGIRC provient de ce que les femmes cadres ont tout au long de leur carrière des salaires plus faibles que ceux de leurs homologues masculins.

 

JE SUIS NON-CADRE

Je cotise au régime de base de la Sécurité sociale jusqu’au plafond et, sur la totalité de mon salaire, à l’ARRCO.
Pour les non-cadres, hommes ou femmes, l’ARRCO représente 25,8 % de la retraite totale, qui représente elle-même 72 % net du salaire net de fin de carrière pour un homme, et 74 % net du salaire net de fin de carrière pour une femme.


1CNAV : Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse


2MSA : Mutualité Sociale Agricole


3ARRCO : Association pour le Régime de Retraite Complémentaire


4cadre moyen : cadre dont le salaire de carrière évolue comme le salaire moyen des hommes ou des femmes cadres

Téléchargez les fiches techniques sur les retraites complémentaires : icon Fiches AGIRC
Publié le jeudi, 19 février 2015 dans Décryptages