Menu

IUT : la filière technologique, un enjeu pour les techniciens, ingénieurs et cadres

IUT : la filière technologique, un enjeu pour les techniciens, ingénieurs et cadres

Dans une société où la connaissance et son accès sont des conditions nécessaires à l’épanouissement et au bien vivre, la part du PIB consacrée à l’Éducation nationale et à la formation est en inadéquation avec les besoins.

lundi, 23 mai 2011 | Décryptages
Imprimer

La lettre .info

La réduction des effectifs d’enseignants et personnels travaillant dans et pour l’enseignement est l’une des premières conséquences de ces choix politiques qui entravent le développement de notre société. L’application de la LRU (loi sur les Libertés et les Responsabilités des Universités 2007) conduit les universités dans la tourmente, les contraignant à se réorganiser et à répartir des moyens insuffisants pour le fonctionnement de toutes leurs composantes. Les IUT, composantes de l’université, manifestent de fortes inquiétudes sur leur devenir.

Ils se retrouvent dans des structures variables selon les régions et l’affectation des moyens qui leur sont nécessaires n’est plus désormais assurée. Les associations de directeurs et de présidents d’IUT ont initié onze débats en région réunissant près de mille trois cents acteurs des IUT, aboutissant à l’élaboration d’un projet pour garantir aux IUT des moyens de subsistance et de développement au sein des universités. Cette démarche de consultation d’envergure est à saluer.

L’Ugict-CGT rappelle que chaque IUT du territoire doit bénéficier de la garantie de moyens pour continuer un enseignement technologique de qualité assurant le caractère national du diplôme et sa reconnaissance dans les conventions collectives. Actuellement les IUT contribuent pleinement à l’augmentation des qualifications répondant ainsi aux attentes de nombre d’étudiants (futurs salariés qualifiés) en termes d’épanouissement individuel et de reconnaissance du professionnalisme.

L’Ugict-CGT appuie donc les initiatives garantissant l’affectation aux IUT de ressources propres, tout en réclamant l’augmentation des moyens alloués pour toutes les autres com- posantes de l’université à la hauteur de leurs besoins. L’Ugict-CGT soutient que la filière technologique mérite sa reconnaissance de filière de formation supérieure à part entière, car offrant à ses étudiants de vastes perspectives de sorties diplômantes de haut niveau.

L’Ugict-CGT affirme que la place des IUT doit rester au sein des universités, constituant la base du développement de cette filière technologique de haut niveau. Les techniciens et techniciens supérieurs d’aujourd’hui et de demain doivent trouver dans les instituts publics de formation les outils leur permettant une évolution constante de leurs qualifications et l’acquisition tout au long de leur vie de nouveaux diplômes reconnus assurant ainsi le développement professionnel de tous.

L’Ugict-CGT réaffirme que donner les moyens à l’éducation, c’est donner les moyens de progrès pour toute la société.