Menu

Pour en finir avec le Wall Street management

Pour en finir avec le Wall Street management

Le nouveau management a atteint les limites de son efficacité économique et l’apogée de son inefficacité sociale. Ebranlé par la crise qu’il a lui même généré, ce Wall Street management a relégué les salariés au rang de variable d’ajustement dans la course aux rendements.

jeudi, 12 avril 2012 | Décryptages
Imprimer

La lettre .info

Comment redonner aux salariés leur rôle d’acteurs au cœur de l’entreprise qu’elle soit publique ou privée ? Comment promouvoir la créativité et  l’innovation ? Comment inscrire l’activité économique dans la réalité sociale et environnementale ? Commet replacer l’humain au centre du dispositif ?

Tout en analysant les systèmes qui ont engendré la crise financière, économique et sociale, les auteurs proposent des repères pour un management alternatif qui conjugue les aspirations des salariés, le travail d’équipe et remet en cause les dogmes actuels : l’économie aux actionnaires, le social aux syndicats et l’environnemental aux associations.
Le management alternatif, dont les auteurs définissent ici les outils, entend s’extraire de l’unique logique de la financiarisation et du court terme aux mains de quelques décisionnaires. Il promeut une dynamique de partage de l’information et de la co-décision qui implique tous les salariés.
Un autre management est possible.

Marie-José Kotlicki est cadre de la fonction publique et membre du Conseil économique, social et environnemental.
Jean-François Bolzinger est ingénieur dans l’industrie.
Ils sont tous deux secrétaires généraux de l’Union générale des ingénieurs cadres et techniciens de la CGT