Menu

Retraites : les objectifs des gouvernements qui ont réformé en Europe

Retraites : les objectifs des gouvernements qui ont réformé en Europe

A la lumière des bilans, il apparaît que le niveau des pensions et l’âge de départ en retraite n’étaient pas au cœur des préoccupations des réformateurs italiens et suédois. Mais alors, quels étaient les objectifs poursuivis par les gouvernements qui ont adopté ces réformes ?

mercredi, 05 juin 2013 | Décryptages
Imprimer

La lettre .info

Ole Settergren, Directeur des Etudes, de la Recherche et de la Prospective à l’Agence nationale suédoise pour les retraites, les rappelle : équilibre financier absolu, taux de cotisation fixe indépendant de l’économie…

 

icon Télécharger le document (395.04 kB) 

 

Laura Crescentini, aujourd’hui coordinatrice technique d’Assoprovidenza, à l’époque en fonction au ministère du travail italien relève pour principal objectif le gel à 14 % de la part du PIB consacrée au financement des retraites avec pour arguments la flexibilité de l’âge de la retraite, l’équité… et pour inconvénient une baisse à terme sévère du niveau des pensions.

 

 icon Télécharger le document (766.01 kB)

Ces documents sont tirés de l'initative organisée par l'UGICT le 27 mai 2013 : Construire l'avenir des retraites pour tous.

Pour le compte rendu et toute information complémentaire, consultez notre dossier Retraites