Menu

Laissez-nous bien travailler ! Manager sans Wall street

Laissez-nous bien travailler ! Manager sans Wall street

Dans leur précédent livre (Pour en finir avec le Wall Street Management, 2010) dans lequel il dénonçait le modèle managérial du Wall Street Management, responsable à leurs yeux de la crise parce qu’il a imposé la stratégie des entreprises à des objectifs de rentabilité financière démesurés et court-termistes, les auteurs de Laissez-nous bien travailler ! pensent que c’est en osant toucher au cœur du fonctionnement de notre société que se dessinera une issue à la crise.

Pour dépasser des visions clivées, Marie-José Kotlicki et Jean-François Bolzinger proposent dans ce livre d’investir les terrains où se jouent la dé-financiarisation du travail et de l’entreprise pour redonner une nouvelle efficience du travail : organisation du travail, qualité des produits ou des services, place des jeunes, accès des femmes aux responsabilités de direction, enseignement du management, restructurations, stratégies et gouvernance. Et tendre ainsi vers une vraie définition de l’entreprise comme réussite sociale et économique. Acheter le livre

lundi, 08 octobre 2012 | Livres et documents
Imprimer

La lettre .info

Après la présidentielle française, la crise est toujours là : impasse sociale, économique et environnementale. Au cœur des débats économiques et sociaux actuels : la compétitivité des entreprises, la flexibilité des salariés, le coût du travail, la qualité du produit…

À ce stade, la crise du travail et de la valeur du travail nourrit la crise de la démocratie et de la politique, jusqu’à la mise en cause des valeurs républicaines.Comme le dit le sociologue et ergonome Yves Clot : « Bientôt nous verrons fleurir des banderoles revendiquant “Laissez-nous faire notre travail”. »

Retrouvez des contenus du livre qui font dire #BonjourTravail sur bonjourtravail.tumblr.com

 

Les auteurs sont secrétaires généraux de l’Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens de la CGT. Tous deux cadres des secteurs privés et publics, ils sont des dirigeants syndicaux pragmatiques. Loin de se contenter de dénoncer une forme brutale de management, ils cherchent à participer à la construction d’un mode alternatif de gestion des entreprises en proposant dans ce nouveau livre d’inverser la donne à partir de leurs nombreuses expériences, de leurs échanges permanents avec des salariés, des DRH, des chercheurs et des responsables d’entreprises (Mauboussin, La Poste, Airbus, etc.). Revenant sur les enseignements tirés ou non de la crise actuelle, ils dessinent un mode de management alternatif couplé avec une réorientation des ressources financières, pour répondre à la requête de sens du travail et sortir de la crise comme une seule et même perspective. Reprendre la main sur le travail, c’est aussi reprendre la main sur l’économie. En contre point à la pensée unique qui légitime chaque jour un management aux multiples variantes mais avec le même fil conducteur actionnarial, ce livre donne à voir une autre réalité formée par de nombreux aspects du management alternatif qui émergent aujourd’hui.
Marie-José KOTLICKI est cadre de la fonction publique et membre du Conseil économique, social et environnemental. Jean-François BOLZINGER est ingénieur de l’industrie. Ils sont tous deux secrétaires généraux de l’Union des ingénieurs, cadres et techniciens de la CGT (UGICT-CGT) et auteurs du livre Pour en finir avec le Wall Street Management (Editions de L’Atelier, 2010) qui a reçu le Prix des lecteurs RH&M 2010 – Dialogue social et innovation. Ils travaillent avec l’Ecole de management de Paris et sont intervenus à HEC.

Sommaire

PROLOGUE

1 - LES FONDEMENTS D’UN AUTRE MANAGEMENT

  • 1.0 Introduction
  • 1.1. Management coopératif : l’émergence de nouvelles logiques de management
  • 1.2. Sortir de la gouvernance actionnariale
  • 1.3. Évaluer collectivement le travail
  • 1.4. Faire vivre le « bien travailler »
  • 1.5. Pour une nouvelle appréhension des restructurations et évolutions des entreprises
  • 1.6. Transformer l’enseignement du management

2 - LES LEVIERS DE L’EXCEPTION FRANCAISE

  • 2.0. Introduction
  • 2.1. L’atout démographique
  • 2.2. Une haute productivité horaire
  • 2.3. La recherche de sens du travail
  • 2.4. La féminisation du salariat
  • 2.5. L’enjeu du service public
  • 2.6. L’enjeu de l’élévation continue des qualifications

3 - UN MANAGEMENT AU SERVICE DE LA CROISSANCE

ET DU PROGRES SOCIAL

  • 3.1. Syndicalisme et dialogue social
  • 3.2. Croissance et Développement économique
  • 3.3. La justice sociale : frein ou moteur économique
  • 3.4. L’Europe sera sociale ou ne sera pas

CONCLUSION

Laissez-nous-bien-travailler 4e couv