Menu

Editos d'Options

La lettre .info

Le social, un antidote à la crise

Le gouvernement et le Medef refusent de rompre avec la financiarisation de l’économie et des entreprises. Ils enfoncent un peu plus notre pays dans la crise. Les choix cumulés de ces politiques provoquent un discrédit politique et nourrissent la montée du Front national, qui n’a plus qu’à surfer sur la misère et le déclassement social. Les «tondus», des patrons délinquants qui refusent de payer leurs cotisations sociales et leurs impôts, ne font qu’exhumer le poujadisme.

-- vendredi, 25 octobre 2013 --
Jean François Bolzinger

La fiscalité s’alourdit; la retraite s’éloigne avec ses pensions peaux de chagrin; les jeunes diplômés n’en finissent pas de courir après l’emploi; le Wall Street management, qui nie le professionnalisme et ignore la reconnaissance, régit la vie au travail… En cette rentrée, le mécontentement est manifeste chez les ingénieurs, cadres et techniciens (Ict).

-- mercredi, 25 septembre 2013 --
MJ Kotlicki

Le succès des actions professionnelles et de rassemblement du 13 au 19 juin, souvent unitaires, illustre l’attachement des salariés aux projets de développement et aux propositions alternatives à la gestion de la crise. Ces mobilisations appellent de nouvelles exigences de dialogue social. Il ne s’agit pas de l’institutionnaliser davantage, mais de légitimer l’intervention des salariés sur leur travail et sur la stratégie des entreprises.

-- vendredi, 21 juin 2013 --
Pénurie

Les annonces gouvernementales concernant la réforme des retraites tournent résolument le dos à ce qui s’est exprimé dans les luttes de2010 qui ont mobilisé l’opinion et provoqué la chute de Nicolas Sarkozy dix-huit mois plus tard.

-- mardi, 28 mai 2013 --
Campagne Mass to Mass

Soit nous pouvons continuer à attendre le changement de cap économique et social annoncé il y a maintenant un an, soit nous pouvons contribuer à l’imposer dans l’action. Si l’impopularité croissante du gouvernement ne provoque pas de réveil des consciences au sein des ministères pas plus que l’impasse du Wall Street management ne conduit les directions d’entreprise à se libérer de l’étau de la finance, le syndicalisme peut amener des femmes et des hommes à s’organiser pour changer leur quotidien et leur destin collectif.

-- vendredi, 26 avril 2013 --
Thierry Lepaon Congrès CGT

Colère et frustrations, au regard de la situation sociale, économique et politique, étaient en filigrane derrière les interventions des délégués au 50e Congrès de la Cgt qui vient de se tenir à Toulouse.

-- vendredi, 29 mars 2013 --
Ringardise ou modernité ?

Les prophètes du catéchisme de l’austérité et de la financiarisation court-termiste trouvent insupportable de s’opposer à leur pensée unique. Ils n’hésitent pas à déclencher un acharnement médiatique contre un acteur syndical qui compte. On assiste à un véritable « CGT bashing ».

-- mercredi, 20 février 2013 --
La force syndicale de tout le salariat

Les limites et la nocivité des politiques toujours inspirées par les ténors des forces financières n’en finissent pas de se révéler au grand jour, dans tous les pays. Ainsi, la mise au pas de la France, scellée par le récent traité européen et encouragée par les recommandations des agences de notation pour libéraliser les licenciements ou diminuer les droits relatifs aux retraites, entraîne de graves répercussions pour les salariés, et particulièrement pour les cadres et les techniciens.

-- lundi, 21 janvier 2013 --
C’est à nous de décider !

Le patron d’ArcelorMittal est avant tout un représentant de la finance internationale, qui siège au conseil d’administration de Goldman Sachs et qui traite les peuples avec mépris. Il n’hésite pas à fermer les hauts-fourneaux de Florange, considérés comme les moins rentables de son empire industriel, en jouant ses propres affaires contre l’avenir de la sidérurgie en Europe. Florange est en effet un site dont les activités entrent en synergie avec l’industrie de l’automobile et de l’aéronautique. Cette usine fournit en outre l’acier haut de gamme dont a besoin l’industrie allemande.

-- jeudi, 20 décembre 2012 --
Négociations et mobilisations

En prônant la satisfaction des besoins et des attentes et non l’austérité, en revendiquant l’investissement dans la reconnaissance salariale des qualifications, dans la recherche, en pariant sur l’innovation et non sur la baisse du prix du travail, en construisant un management associatif – et non coercitif – dans la transparence, en exigeant les droits d’intervention contre le diktat de l’actionnariat, nous voulons que les salariés et les peuples reprennent la main sur le travail – leur travail – face à la finance.

-- mardi, 20 novembre 2012 --
Les ressorts d’une compétitivité durable

En rédigeant son rapport sur le «choc de la compétitivité», M. Gallois a oublié ses propos d’hier où il dénonçait les taux de profit à deux chiffres incompatibles avec un développement industriel, ou encore le dogme de la concurrence libre et non faussée qui entrave le soutien à l’industrie européenne. Enterrée aussi l’évaluation de la Cour des comptes soulignant l’inefficacité des exonérations fiscales et sociales aux entreprises et leur coût exorbitant pour la collectivité. La compétitivité se conjuguerait, plus que jamais, à partir du leitmotiv d’une compétitivité-coût, c’est-à-dire de la baisse du coût du travail.

-- mercredi, 10 octobre 2012 --
Investir dans le travail

Les élections législatives confirment l’aspiration des Français à une politique tournée vers la croissance de l’économie réelle, la reconnaissance du travail, le développement de l’emploi stable et la lutte contre les injustices et les inégalités sociales. Stopper la fuite en avant dans une politique d’austérité suppose d’agir sur deux priorités: la «définanciarisation» du travail, la pérennité et le développement des investissements publics.

-- mercredi, 27 juin 2012 --
Pour le changement, l’action c’est maintenant !

Mai 2012 voit le monde du travail et les peuples européens s’opposer sérieusement aux ambitions de la finance.

-- mardi, 29 mai 2012 --
L'urgence du progrès social !

Edito d'Options d'avril 2012. Dans les mouvements sociaux, la Cgt, pour sa part, a combattu les projets de Nicolas Sarkozy et dénoncé publiquement son bilan calamiteux.

-- lundi, 30 avril 2012 --
Le quinquennat du suicide au travail

En réaffirmant les mesures qu’elle préconise pour sortir de la crise, la Cgt dresse un bilan négatif de l’action du président de la République. Elle se positionne ainsi pour que l’élection présidentielle crée un contexte plus favorable aux revendications et au progrès social.

-- jeudi, 01 mars 2012 --
Encadrement: la nouvelle donne de 68

Au-delà de l’événement politique, culturel et historique, des avancées sociales et de sa dynamique émancipatrice, Mai 68 a posé, dans l’action, une réflexion sur le pouvoir. Non seulement sur la prise de ce pouvoir, mais aussi sur son exercice et son sens, notamment dans les universités, les entreprises.

-- mardi, 20 mai 2008 --
<< Début < Précédent123Suivant > Fin >>