Menu

Cadres Infos 717

Cadres Infos 717

Les 120 ans de la CGT et les 50 ans de l’Ugict
Poursuivre le fil rouge du spécifique dans la CGT
Lire l'article →

Syndicalisation
Pour être la CGT de tout le salariat 
Lire l'article →

Directive européenne sur le secret des affaires
Menace sur les droits et la liberté d’expression
Lire l'article → 

Télécharger Cadres Infos 717 ↓

jeudi, 30 avril 2015 | Cadres Infos numéro 717à télécharger ici en .pdf
Imprimer

La lettre .info

Défendons nos libertés !

Sous couvert de lutte contre le terrorisme ou de défense des enjeux commerciaux, nos libertés ne cessent d’être attaquées. Contrairement à « l’esprit du 11 janvier », qu’il ne cesse pourtant d’invoquer, le gouvernement français porte un projet de loi sur le renseignement, qui ressemble comme deux gouttes d’eaux au Patriot Act de Georges W Bush, et a réussi à rassembler contre lui l’ensemble des associations de défense des libertés, la CNIL, des juges antiterroristes...

Dans le même temps, au nom de la protection du secret des affaires, la Commission européenne porte un projet de directive qui, s’il est adopté, conduira à museler syndicalistes, journalistes et lanceurs d’alerte. La liberté d’expression dérange, et les cadres vivent cette réalité au quotidien lorsqu’on leur impose, sous prétexte de loyauté, de se soumettre ou de se démettre. L’affaire LuxLeaks est emblématique de ces enjeux : alors que les révélations d’Antoine Deltour, lanceur d’alerte, et d’Edouard Perrin, journaliste, sur le système d’évasion fiscale organisé au Luxembourg, au profit des multinationales, sont salutaires pour l’intérêt général, ils se retrouvent sur le banc des accusés et risquent plusieurs années de prison pour avoir enfreint le secret bancaire et le secret commercial. 

Le projet de directive secret des affaires offrira une assise juridique pour généraliser ces poursuites à l’échelle de l’ensemble de l’Union Européenne. L’appel #StopTradeSecrets initié par l’Ugict et signé par 65 organisations de 10 pays européens vise, comme nous le faisons sur le Traité Transatlantique, à sortir ces enjeux de l’opacité et à permettre à l’ensemble des citoyens européens d’en débattre démocratiquement. 

Pour protéger efficacement les savoir-faire commerciaux, ne faudrait-il pas plutôt mettre fin au système d’écoute généralisé organisé par les états-Unis et visant notamment nos secteurs stratégiques ? 

Sophie Binet,

Secrétaire générale adjointe de l’Ugict-CGT