MENU

Cadres Infos 712

Imprimer
Cadres Infos 712

Edito : Rétrograde !

Négociations AGIRC-ARRCO  Il faut financer l’AGIRC Lire l'article

Quels enseignements tirer des jugements Altran Lire l'article

Supplément : 5 bonnes raisons de contester la modulation des allocations familiales Lire l'article

La lettre hebdo

Pour recevoir Cadres Infos dès sa parution, abonnez vous.

Edito

RÉTROGRADE !

Le rapport franco-allemand sur la croissance rédigé par Jean Pisani Ferry et Henrik Enderlein a le mérite de la clarté : la convergence entre les 2 pays n’est qu’un prétexte à la baisse des garanties et droits collectifs.

Sur les salaires par exemple, l’Allemagne est en train de sortir de l’impasse économique du low cost.

La mise en place du salaire minimum va entraîner une hausse salariale pour 30 % des salariés (notamment les femmes) et les mobilisations salariales paient : dans la métallurgie, IG Metall a obtenu une hausse générale de salaires de 4 %. C’est jusqu’au très orthodoxe président de la Banque centrale allemande, qui a estimé qu’il était nécessaire d’augmenter les salaires de 3 % ! Non par philanthropie bien sûr, mais tout simplement parce les salaires sont le premier moteur de l’économie et de la consommation...


En France, à cause de la modération salariale (c’est maintenant 20 % des cadres qui sont payés en-dessous du plafond de la sécu !) nous sommes au bord de la déflation ! Au lieu de se féliciter de la dynamique salariale allemande qui bénéficie à toute l’Europe, le rapport appelle au contraire la France à revoir les mécanismes du SMIC et à limiter drastiquement la négociation salariale.

De même, sur le dialogue social qui permet en Allemagne aux salariés d’avoir une représentation collective dès 5 salariés, de siéger dans les comités de surveillance... Pourquoi, alors que le patronat français refuse de négocier, ne pas avoir profité de ce rapport pour appeler la France à s’aligner sur l’Allemagne ?


La sortie de crise nécessite de rompre avec l’austérité et le low cost, et de cesser de faire la guerre au travail qualifié.

Augmentons les salaires, payons les qualifications et laissons les ICT bien travailler !


Sophie Binet, Secrétaire Générale adjointe de l’UGICT-CGT

Publié le vendredi, 28 novembre 2014 dans Cadres Infos numéro 712à télécharger ici en .pdf

Accès militant Syndicoop.frNous demander un documentChercher dans les dossiers thématiques