Menu

[Cadres Infos 728] Toutes et tous dans la mobilisation pour gagner

CI 728

Édito : Toutes et tous dans la mobilisation pour gagner

Premières initiatives après le 51ème Congrès  Lire l'article →

Faire de nos formations la référence syndicale  Lire l'article →

#Viedemère : vers une campagne contre les discriminations liées à la maternité Lire l'article →

 

Téléchargez icon Cadres Infos 728
jeudi, 26 mai 2016 | Cadres Infos numéro 728à télécharger ici en .pdf
Imprimer

La lettre .info

Édito

Toutes et tous dans la mobilisation pour gagner


Cette semaine, la mobilisation contre la loi Travail a franchi un nouveau cap avec des mouvements de grève dans de nombreux secteurs, et notamment les raffineries, les cheminots, les routiers, les marins ou encore les dockers. à l’Assemblée nationale comme dans le pays, le gouvernement est minoritaire et en est réduit à utiliser le 49-3 pour faire passer sa loi. Enfermé dans sa posture jusqu’au boutiste, le gouvernement fait de la surenchère et essaye de jouer l’opinion contre la mobilisation, en agitant les peurs et en réprimant violemment le mouvement social.

Six mois après les attentats du 13 novembre, la ministre du Travail - qui devrait pourtant savoir que le droit de grève est un droit fondamental - ose qualifier les grèves de « prise d’otage ». leur stratégie : isoler les grévistes, et les couper, en particulier des ingénieur-es, cadres et technicien-nes, qui sont pourtant nombreux à avoir exprimé leur désaccord sur ce projet de loi.

C’est la raison pour laquelle l’Ugict-CGT leur a adressé une lettre ouverte, les appelant à débattre collectivement des formes de mobilisation les plus adaptées. la votation sur la loi Travail, lancée à l’initiative de l’intersyndicale, a cet objectif : donner aux salarié-es les moyens d’avoir le débat que le gouvernement refuse. l’Ugict-Cgt va mettre à disposition une plateforme pour rendre visible les lieux de vote et les résultats, et ainsi pouvoir faire la carte de France des entreprises « hors loi travail ».

Il nous faut également, comme ont su le faire les intermittent-es ou les routiers, articuler rejet de la loi Travail et revendications professionnelles, en particulier dans la fonction publique où l’annonce des 2 milliards d’austérité démontre le prix du pacte de responsabilité. les premières reculades du gouvernement (sur certaines dispositions de la loi, les routiers, les intermittent- es, les jeunes...) démontrent que la victoire est à notre portée. Pour gagner il nous faut élargir le mouvement et mobiliser toutes celles et ceux qui sont opposés au projet de loi. C’est le moment de franchir le pas, toutes et tous ensemble.


Sophie Binet
Secrétaire générale adjointe de l’Ugict-CGT