Menu

Elections piège à cons que reste-t-il de la démocratie.

Elections piège à cons que reste-t-il de la démocratie.

Le fond de l’air... Encore une petite pépite pour cette collection Antidote. La collection qui s’amuse à réfléchir.

vendredi, 17 février 2012 | Livres et documents
Imprimer

La lettre .info

Cette fois c’est Jean Salem, philosophe enseignant à l’université Paris I Sorbonne, où il anime avec Isabelle Garo et Jean-Numa Ducange, le séminaire « Marx au XXIe siècle », qui nous invite à arpenter les fondations de la démocratie en dépassant ce slogan provocateur et politiquement incorrect : « Elections pièges à cons ».

Jean Salem dénonce le grand cirque électoral, l’élection de représentants « qui se limite à cautionner l’illusion de la participation politique », le rôle des communicants, des lobbyistes, la perversité des sondages qui construisent l’opinion publique. Pour l’auteur, la question de la confiscation du pouvoir populaire à toutes les étapes du processus démocratique est flagrante.

Une sorte de dilution permanente. Le livre est une bonne piqure de rappel, il nous permet de remonter jusqu’à la source du questionnement sur le fonctionnement de la démocratie et ses faiblesses. Mais de citer Friedrich Engels : « Le suffrage universel est donc l’index qui permet de mesurer la maturité de la classe ouvrière. [...] Le jour où le thermomètre du suffrage universel indiquera pour les travailleurs le point d’ébullition, ils sauront aussi bien que les capitalistes, ce qu’il leur reste à faire ».

Impertinent et pourquoi pas critiquable.

Elections piège à cons que reste-t-il de la démocratie. Jean Salem, Editions Flammarion, collection Antidote, 114 pages. Janvier 2012. 8 euros.

Jean Salem est philosophe, enseignant à l’université Paris I