Menu

Les contradictions du capital

Le capitalisme a t il un avenir ?

« Le capitalisme a-t-il un avenir ? » Ouvrage collectif (traduction Marc Saint Upéry).

jeudi, 27 novembre 2014 | Livres et documents
Imprimer

La lettre .info

Cinq sociologues de prestigieux établissements universitaires états-uniens ont confrontés leurs analyses sur la fin, qu’ils estiment probable du capitalisme. Les décennies à venir « nous réservent de grosses surprises et d’énormes défis » affirment-ils. « Quelque chose d’énorme se profile à l’horizon », le ton est donné. Il faut débattre des avenirs possibles de notre monde. Pour les auteurs, les dynamiques des structures économiques et politiques du capitalisme s’essoufflent face à la hausse des coûts et des pressions sociales. Ils estiment que le temps n’est plus où quelques ajustements politiques et une dose d’innovation technologique pourraient relancer un capitalisme qui, décidemment, tend vers ses limites.

Le déclin des classes moyennes semble être le symptôme le plus pertinent de chronique d’une mort annoncée. Chute apocalyptique ? Peut-être pas. Certains envisagent la cohabitation de systèmes-monde hybrides soit hérités des totalitarismes historiques, soit inventés à partir des impératifs écologiques ou encore composites, en réseau.  Les flux marchands seraient appelés à se recentrer tout en continuant à vivre à l’échelle planétaire. Quant aux systèmes financiers, ils sont susceptibles d’évoluer vers des métas marchés.
 
En fait, le monde capitaliste tel que nous le connaissons s’effondrerait plus parce que les capitalistes eux-mêmes n’y trouveront plus leurs intérêts, précipitant ainsi la crise structurelle du système. Ils évoquent une évolution géoculturelle majeure peut-être même avec le retour d’un secteur public comme employeur et investisseur.

En guise de conclusion les auteurs tempèrent les craintes du lecteur trop pessimiste : «l’idée de crise majeure quel qu’en soit le déroulement concret ne signifie pas que nous assistons à la fin du monde […] il n’y a aucun raison de croire en une quelconque fin de l’histoire, du moins aussi longtemps qu’il ya aura des êtres humains interconnectés par une forme d’organisation sociale. Rassurant, non ?

La lecture de l’ouvrage est facile. Ne pas oublier qu’il est l’œuvre d’universitaires de culture américaine et libérale sous peine de sursauter à certains passages. Au contraire c’est amusant.

 

« Le capitalisme a-t-il un avenir ? » Ouvrage collectif (traduction Marc Saint Upéry). Editions de la Découverte-L’horizon des possibles. Novembre 2014, 330 pages. 20 euros