Menu

Piqure de rappel

Misère de la pensée économique

« Misère de la pensée économique » par Paul Jorion.

mercredi, 11 février 2015 | Livres et documents
Imprimer

La lettre .info

Certaines rééditions ont du bon. C’est le cas de cet ouvrage, dans la petite collection à la couverture jaune si identifiable et au format si maniable.


Paul Jorion1 ne nous est pas inconnu puisque, dès 2005, il envisageait déjà ce qui allait devenir la crise des « subprimes », puis la crise financière, économique, sociale et sociétale qui préside aujourd’hui notre quotidien. Rien d’étonnant à cela soupire notre anthropologue, sociologue. Ce touche-à-tout vibrionnant affirme, avec d’autres, depuis longtemps que la science économique n’existe pas. Pour lui, l’économie politique a disparu avec l’effacement de Marx, en tant que concepteur de théorie alternative au capitalisme, de l’enseignement universitaire et de l’analyse économique politiquement correcte.

Et les économistes auxquels les gouvernements se sont adressé pour tenter de résoudre cette crise polymorphe ne peuvent concevoir de solutions pérennes, persuadés, ou croyants (au sens religieux du terme, selon lui), qu’elle n’est qu’un incident, voire une crise cyclique et soluble dans un système infaillible : le capitalisme. Le seul système supposé « correspondre au rationalisme humain »…


Dénonçant les « non sens » et les duperies du système,  Paul Jorion en vient à proposer d’accorder la priorité aux salaires plutôt qu’au crédit, qui ne fait que renvoyer à plus tard la solution des problèmes qui se posent aujourd’hui ;  de bannir la spéculation en rétablissant les articles de loi qui l’interdisait dans la plupart des pays jusqu’au  premier quart du XIXe siècle ; de mettre hors d’état de nuire les paradis fiscaux ; d’abolir les privilèges des personnes morales par rapport aux personnes physiques (confiscation de la démocratie […], de remplacer les stock options par une participation universelle. Etc). De quoi agacer les « économistes réputés » et autoproclamés spécialistes d’une discipline qui résume à l’économétrie et réjouir « les économistes atterrés. »


Pour Paul Jorion : « there is always an alternative ». Ca va mieux en le disant.
Un retour aux sources salutaires. Une piqure de rappel.

 

1 Paul Jorion (1946) est chercheur en sciences sociales, de nationalité belge, applique les mathématiques dans de nombreux champs disciplinaires : anthropologie, sciences cognitives, et économie.

« Misère de la pensée économique » par Paul Jorion. Editions Flammarion, collection Champs actuels 290 pages. 9€.