Menu

Dossier bolkestein

L’annonce par le patron de la compagnie low cost de l’abandon de la base de Marseille par RYANAIR (qui va cependant continuer à y exploiter des lignes)  conforte l’analyse de la CGT sur l’illégalité de son fonctionnement. Les masques sont tombés.

-- jeudi, 04 novembre 2010 -- Communiqués --

+ de thématiques