Menu

Stop à la délinquance de Ryanair

Ryanair

L’Ugict-CGT s’est associée à la CGT Air France pour déposer plainte au pôle pénal du Tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence à l’encontre de la société Ryanair pour :

  • « travail dissimulé par dissimulation d’activité et de salariés ».
  • « emploi illicite de personnel navigant non affilié au régime de retraite complémentaire ».
jeudi, 19 juin 2014 | Communiqués
Imprimer

La lettre .info

Malgré sa condamnation le 2 octobre 2013 en première instance par le Tribunal correctionnel pour des agissements similaires, la société Ryanair continue d’exploiter une base à Marseille en ignorant le droit français, jugée cependant conforme au droit européen par le Conseil d’État.

En l’état des éléments nouveaux que nous avons pu recueillir, qui attestent de la persistance d’un système de travail dissimulé, nous avons porté plainte auprès de Madame le Substitut du Procureur de la République près le Tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence en charge de ce dossier et avons porté à sa connaissance les faits incriminés qui sont aisément vérifiables.

Cette intervention de la part de l’Ugict-CGT s’inscrit dans la continuité de l’action menée contre le low cost depuis plusieurs années avec notamment la réalisation du documentaire « La face cachée du low cost. Enquête sur le système Ryanair » par Enrico Porsia (http://verite-lowcost.com).

L’Ugict-CGT poursuivra par ailleurs ses démarches auprès des groupes parlementaires pour l’ouverture d’une enquête sur les subventions publiques qui atterrissent dans les paradis fiscaux.

Un verdict a déjà été rendu contre des pratiques illicites de Ryanair. Nous entendons poursuivre jusqu’à la concrétisation du jugement.

 

Illustration :

Peter Gudella / Shutterstock.com