Menu

Quand les salariés donnent leur avis sur les 35 heures

Communiqué de presse Ufict CGT mines énergie du 24/09/15

jeudi, 24 septembre 2015 | Communiqués
Imprimer

La lettre .info

Pendant près d’un an, des négociations sur l’organisation du temps de travail ont eu lieu à EDF SA. L’avenant proposé par la Direction avait comme objectif principal la mise en œuvre du forfait jour permettant de déroger aux dispositions relatives aux heures supplémentaires et à la durée journalière et hebdomadaire du travail. Particulièrement ciblés : les cadres.

La CGT et son Ufict ont lancé une grande consultation auprès de l’ensemble du personnel.

Leur réponse est appel !

D'abord, partout où notre organisation a organisé le vote, le personnel s'est fortement mobilisé : Près de 36% de l'ensemble des personnels, 47 % des cadres se sont exprimés.

55 % d'entre eux, dont une majorité de cadres, de nouveaux embauchés et de femmes ont rejeté le texte proposé par la Direction.

Ce résultat démontre que ces populations n'acceptent pas de perdre la maîtrise de leur équilibre entre temps de travail et vie privée, que la meilleure façon de le préserver est, à 64 %, le maintien de l’accord national sur les 35 heures et ses déclinaisons locales signé en 1999.

Ils sont pourtant 65 % à souhaiter que de nouvelles négociations s'ouvrent sur : la charge et l’organisation de travail, de nouvelles modalités de rémunération du travail supplémentaire des cadres, le travail occasionnel à distance, la création d’emplois d’appuis, etc.

Dans la foulée, lors du CCE, la direction EDF-SA a annoncé que le projet d'avenant n'était plus soumis à la signature des organisations syndicales.

En moins de cinq ans, c’est la deuxième fois que la direction d’EDF SA voit son projet rejeté par le personnel. Ces résultats valident la démarche unitaire et démocratique initiée par la CGT. C'est dans ce sens que, dans les prochains jours, la CGT va prolonger son engagement pour obtenir la réouverture de négociations sur les exigences exprimées par les salariés.

Contact
Valérie Goncalvez /valerie.goncalves@edf.fr