Menu

Emplois d'avenir : l'UGICT-CGT s'inquiète d'un projet élaboré dans la précipitation

L'Union Générale des Ingénieurs Cadres et Techniciens CGT a pris connaissance du nouveau calendrier de débat parlementaire du projet de loi emploi d'avenir. L'examen en séance plénière débute le lundi 10 septembre, et les amendements doivent être déposés le lundi 3 septembre au plus tard.

vendredi, 31 août 2012 | Communiqués
Imprimer

La lettre .info

L'UGICT-CGT ne pourra donc pas être entendue par les parlementaires. Alors que les emplois d'avenir sont  présentés par le gouvernement comme une des mesures phares de la législature,  le projet de loi a été élaboré dans la précipitation et sans réelle concertation des organisations syndicales. L'engagement de dialogue social du gouvernement serait-il déjà oublié?

L'emploi des jeunes mérite mieux qu'un débat parlementaire bâclé.

L'UGICT CGT rappelle qu'elle attend des modifications profondes du projet de loi et notamment :

  • · La garantie que les emplois d'avenir seront uniquement des CDI à temps plein et des mesures garantissant la pérennisation de l'emploi à l'issue des 3 ans
  • · La mise en place d'une vraie formation qualifiante assurant aux jeunes la reconnaissance de  leur expérience professionnelle par exemple via une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)
  • · Des mesures pour garantir que les emplois d'avenir ne seront ni les nouveaux précaires de la fonction publique, ni des effets d'aubaine dans le secteur marchand

Pour l'UGICT l'enjeu n'est pas de faire baisser temporairement les chiffres du chômage mais bien de proposer une réelle politique d'emploi pour les jeunes. Pour cela, l'UGICT-CGT et l'UNEF ont  adressé aux parlementaires dès le mois de juin un projet de loi visant à protéger les jeunes durant leur période d'insertion, les stabiliser en leur permettant d'accéder à un emploi stable et reconnaître leurs qualifications.

Des propositions concrètes sont sur la table, l'UGICTCGT attend qu'elles soient entendues.