Menu

État d’urgence dans le paritarisme

La compagnie d’assurance ALLIANZ poursuit sa stratégie de conquête de marchés dans le domaine de la protection sociale.

lundi, 23 mai 2016 | Communiqués
Imprimer

La lettre .info

Montreuil, lundi 23 mai 2016


Au-delà des jeux de pouvoirs des uns et des autres, son action pour obtenir l’adossement-fusion de deux institutions B2V-prévoyance et APICIL en faisant fi des règles de gouvernance du paritarisme est proprement inacceptable et constituerait un dangereux précédent.

Le paritarisme ne doit pas relever du royaume des OPA et des diktats financiers.

Empêchons l’OPA d’ALLIANZ sur B2V

En écartant la sommitale de B2V –instance de gouvernance paritaire entre employeurs et syndicats de salariés- du processus de décision, le monde des compagnies d’assurances affiche le peu de cas qu’il fait du paritarisme et des salariés (537 pour B2V et 1200 pour APICIL).

Cet adossement permettrait à ALLIANZ de prendre pied dans ADEÏS, la structure commerciale commune à APICIL et HUMANIS dédiée aux accords de branche.

Cette opération pour faire main basse sur un groupe de protection sociale ouvre la porte à la destruction d’un paritarisme déjà bien fragilisé.

Les groupes de protection sociale dans la ligne de mire d’ALLIANZ

Mais ALLIANZ n’en est pas à son premier coup contre les institutions de prévoyance. En effet, à force de recours, ce groupe d’assurances, 5ème gestionnaire d’actifs au monde, a réussi à faire tomber les clauses de désignations dans les accords de branche, qui protégeaient jusqu’alors tous les salariés relevant d’une même convention collective. Il en résulte aujourd’hui une concurrence effrénée entre les entreprises au détriment de la solidarité que garantissait la mutualisation de branche.

Jusqu’à maintenant, les acteurs sociaux ont su montrer leur attachement au paritarisme et doivent continuer à le protéger notamment en faisant jouer leur rôle aux instances de coordination et de régulation.

L’Ugict-CGT et les fédérations concernées mettront tout en œuvre pour défendre le paritarisme dans la protection sociale. Elles apportent tout leur soutien aux salariés, aux  élus et aux délégués aux assemblées générales pour s’opposer à cette tentative d’OPA d’ALLIANZ.

***

Contact presse : Melody Tonolli, UGICT-CGT, m.tonolli ( à ) ugict.cgt.fr,  01 55 82 83 51