Menu

Le scandale des stages : Le mensonge comme art de communiquer

L’Ugict-CGT s’insurge contre la parution, le 25 Août 2010, dans la plus grande discrétion, du décret concernant les conditions d’encadrement des stages hors cursus.

mercredi, 01 septembre 2010 | Communiqués
Imprimer

La lettre .info

Le gouvernement bafoue ainsi le Comité Sta-pro (Comité de suivi des stages et de l’insertion professionnelle), qu’il a lui-même mis en place. En effet, dès le mois de Mai, et dans le cadre du Sta-pro, les organisations syndicales ont exprimé leur profond désaccord en ce qui concerne les termes de l’encadrement des stages hors cursus.

Le gouvernement a décidé, une nouvelle fois de passer en force, en manifestant sa volonté de surexploiter le travail qualifié avant même l’entrée dans la vie active.

Les exceptions retenues par le décret du 26 Août restent, inchangées. Elles sont si larges (réorientation, projet d’insertion, césure) qu’elle amènent une légalisation de la quasi-totalité des stages hors cursus.

L’Ugict-CGT, pour sa part, a décidé de travailler avec l’ensemble des organisations syndicales et des associations à une réaction forte face à cette nouvelle provocation.

Le gouvernement ignore délibérément le dialogue et la concertation, dit tout et son contraire.

Montreuil, le 31 août 2010