Menu

Stages : encore des dispositions qui ne seront pas appliquées ?

Stages : encore des dispositions qui ne seront pas appliquées ?

Suite aux batailles menées notamment par la CGT des Ingénieurs, Cadres et Techniciens (UGICT-CGT), le parlement a adopté le 26 juin dernier une loi sur les stages. Cette loi prévoit notamment une augmentation de 90€ du montant de la gratification des stages, le renforcement de l’encadrement pédagogique des stages et des mesures pour lutter contre les abus.

jeudi, 06 novembre 2014 | Communiqués
Imprimer

La lettre .info

Cependant, deux mois après la rentrée universitaire, les décrets d’application ne sont toujours pas sortis. De nombreux étudiants sont donc aujourd’hui en stage sans bénéficier de ces dispositions, ce alors que le gouvernement s’était engagé à ce qu’elles entrent en vigueur dès septembre 2014. Le gouvernement s’est notamment engagé, pour éviter que des stagiaires ne remplacent des salariés, à ce que le nombre maximal de stagiaires par entreprise représente 10% des effectifs (l’UGICT-CGT proposait une limite à 5%). En refusant de sortir les décrets d’application, le gouvernement s’inscrit dans les pas de ses prédécesseurs qui avaient bloqué l’application des dispositions encadrant les stages.

Le gouvernement ferait-il encore une fois machine arrière par rapport à ses engagements ?

La CGT et son UGICT refuseront qu’une nouvelle génération d’étudiants soit sacrifiée et exigent des réponses rapides. La loi votée doit s’appliquer. Le Ministère de l’Éducation nationale et celui du travail doivent publier au plus vite les deux décrets.

 

***

Responsable des Relations Presse :
Laura Peltier | communication@ugict.cgt.fr">communication@ugict.cgt.fr | 01 55 82 83 51