Menu

Se syndiquer pour être respectés et reconnus

Se syndiquer pour être respectés et reconnus

 Ce document est extrait du Kit Représentativité édité par l'UGICT à destination des organisations territoriales de la CGT.

lundi, 03 février 2014 | Tracts
Imprimer

La lettre .info

L’UGICT-CGT est la référence syndicale pour les Ingénieurs, Cadres et Techs. 82 000 syndiqués de la CGT y sont af liés, dans toutes les branches professionnelles, et sur tout le territoire.

Des agents de maîtrise aux cadres dirigeants, nous avons un rapport spéci que au travail. Nous nous organisons dans l’UGICT pour que nos aspirations et notre vécu au travail se traduisent dans des revendications syndicales majoritaires.

Notre choix est aussi celui de la solidarité avec l’ensemble des salariés car nous partageons les mêmes intérêts.

 

Télécharger le tract Se syndiquer pour être respectés et reconnus en pdf sur Syndicoop

Pourquoi il est urgent de se syndiquer ?

 

Qualifications et salaires : urgente revalorisation !

Les études, la qualification doivent être reconnues et rémunérées à leur juste niveau. C’est pourquoi nous revendiquons :

  • la reconnaissance des diplômes dès l’embauche,
  • la reconnaissance des qualifications par le salaire et non sous des formes aléatoires,
  • l’encadrement doit bénéficier d’augmentations générales,
  • aucun salaire cadre inférieur au plafond de la Sécurité sociale (3 129 € bruts/mensuel),
  • garantir l’égalité femme/homme dans le déroulement de carrière et la rémunération.

Le temps de travail, ça (se) compte

C’est pour cela que nous revendiquons :

  • la comptabilisation de toutes les heures supplémentaires pour paiement ou récupération,
  • le décompte de toutes les heures effectuées quel que soit le type de forfait,
  • l’allègement des charges de travail suivi collectivement,
  • une organisation du travail permettant de concilier vie privée et vie professionnelle.
  • un droit à la deconnexion (trèves de mail, assitant d'absence...).

Notre retraite ? Dès 60 ans, avec au moins 75 % du revenu d’activité !

Ingés, Cadres, Techs et Agents de maîtrise représentent 46 % du salariat. Un régime de retraite par répartition n’est viable que s’il est financé solidairement par tous dans l’intérêt de tous. Il doit donc garantir à chacun la continuité du niveau de vie atteint lors du passage de l’activité à la retraite. La validation des années d’études est aussi une mesure de justice sociale, car les études contribuent au développement économique et industriel du pays.

Notre santé en jeu dans les organisations du travail

Les pressions de toutes sortes ont un prix : notre santé. Le stress, l’angoisse et la dépression se traduisent parfois par des suicides sur les lieux de travail.

Il existe un lien entre la conception qu’ont les actionnaires du rôle de l’entreprise, c’est-à-dire la course sans fin à la performance qu’ils imposent aux cadres, et la dégradation qui les atteint dans leur santé physique et morale.

Nous demandons des droits traduisant une autre conception du management, fondée sur le plein exercice de nos qualifications, leur reconnaissance, le respect de nos responsabilités.

Pour un autre management : droits, écoute, respect

  • l’entretien professionnel devrait être préparé au sein du collectif de travail et les moyens mis à disposition par l’employeur devraient être discutés,
  • l’évaluation des salariés devrait se faire sur la base de critères objectifs et transparents,
  • la mise en place d’un droit de refus, d’alerte et d’alternative et d’un statut pour les 
lanceurs d’alerte en cas de directives contraires à l’éthique professionnelle,
  • un autre mode de management est possible. Il doit respecter les droits individuels et collectifs, permettre aux cadres de rester maîtres de leurs objectifs et de peser sur les moyens qui leur sont alloués pour les atteindre.



Ingés, Cadres, Techs ou Agents de maîtrise... Se syndiquer à la CGT c’est utile pour sortir de l’isolement, donner corps à vos aspirations et de la force à vos revendications. Se syndiquer à la CGT, c’est se donner les moyens d’agir ensemble.

 

Nous avons obtenu dans la dernière période :

 

  • la loi sur la représentativité (2008) qui permet aux salariés eux-mêmes de choisir les organisations syndicales qui les représenteront lors des négociations,
  • la condamnation à plusieurs reprises de l’État français par le Comité Européen des Droits Sociaux pour l’exposition de salariés à des durées excessives de travail par l’utilisation du forfait en jours,
  • la mise en place de sanction pour les entreprises qui ne négocient pas l’égalité professionnelle (2013),
  • l’accord égalité professionnelle femme/homme dans la fonction publique (avril 2013),
  • la suppression du jour de carence pour les arrêts maladie dans la fonction publique (2013),
  • une loi réglementant les stages en entreprise,
  • la création d’une aide à la recherche du premier emploi pour les jeunes diplômés (2016),
  • l’obligation de négocier sur le droit à la déconnexion (2016),
  • l’allongement de 4 à 10 semaines de la protection des femmes après leur retour de congé maternité (2016),

  • la création d’un statut pour les lanceurs d’alerte (2016).