Menu
Dossier spécial Covid-19 : actus et références Voir

Retraites : le tract vrai / faux des annonces du gouvernement

Retraites : le tract vrai / faux des annonces du gouvernement

Les comptes sont pas bons, Édouard !

vendredi, 13 décembre 2019 | Tracts

Partager :

Imprimer

L’Ugict-CGT a décrypté quelques annonces du 1er Ministre.

En confirmant le blocage à 14 % du PIB du financement des retraites (sa valeur actuelle) les pensions sont condamnées à décrocher avec l’accroissement du nombre de retraités (+35 % d’ici 25 ans). Contrairement aux effets d’annonce la réforme ne ferait que des perdants. 

Jugez par vous-même !

 

 

Né·e avant 1975 pas concerné·e

FAUX ! Ils subiront un report de l’âge de départ (âge pivot) et une baisse du niveau de  leur pension.

Le niveau des retraites sera garanti

FAUX ! Elles seront amenées à baisser mécaniquement à cause de la règle d’or.

Des mesures correctives pour les femmes

FAUX ! La majoration de 8 trimestres (4 dans le public) par enfant et la bonification de 10 % pour 3 enfants disparaissent.

Le système proposé est plus juste

FAUX ! La pension sera calculé sur le salaire moyen de carrière : mécaniquement ceux qui ont une carrière ascendante seront encore plus pénalisé.

L’âge moyen de départ en retraite est de 64 ans

FAUX ! Il est de 62 ans (en intégrant la pénibilité et les carrières longues) et 1 salarié sur 2 n’est plus en activité quand il liquide sa retraite.

Renforcement des solidarités intergénérationnelles

FAUX ! Les générations qui entreront en activité après 2022 seront les plus pénalisées. 

Nouvelles garanties pour prendre en compte la pénibilité

FAUX ! Par exemple, les infirmières en catégorie active partent aujourd’hui 5 ans plus tôt, demain elles partiront que 2 ans plus tôt.

La France ne va pas sur la capitalisation des retraites

FAUX ! En excluant 10 % des cadres (ceux qui gagnent plus de 7 000 € net) ils les obligent à capitaliser dans les banques ou assurances.

 

 

Via la Tractothèque participative Syndicoop.fr, plateforme syndicale et coopérative.

La lettre .info