Menu

Modèle de profession de foi pour les entreprises privées

Ce document est extrait du Kit Représentativité édité par l'UGICT à destination des organisations territoriales de la CGT.

dimanche, 02 février 2014 | Vie syndicale
Imprimer

La lettre .info

Téléchargez le modèle de profession de foi en pdf sur Syndicoop


 

AGIR POUR LA RECONNAISSANCE DE L’ENCADREMENT

Année après année, nous constatons une précarisation de l’emploi grandissante et une baisse de la part fixe de notre salaire. L’âge moyen du premier CDI est à 27 ans pour les jeunes diplômés, et l’écrasement des grilles salariales est une réalité qui met à mal le paiement de nos qualifications et compétences.

 

L’Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens agit pour :

  • garantir l’emploi en CDI dès le premier poste,
  • reconnaître les qualifications dans le salaire et les responsabilités sur la base d’un salaire minimum égal à : 1,6 SMIC pour un BAC+2 ; 2 SMIC pour un BAC+5,
  • établir une grille de classification salariale qui valorise l’expérience professionnelle et garantisse au minimum le doublement du niveau de qualification sur la carrière,
  • garantir l’égalité femme/homme et combattre toutes les discriminations,
  • le respect de l’équilibre vie privée et vie professionnelle (interdiction des réunions après 18h00 et droit à la déconnection),
  • le décompte de toutes les heures travaillées quel que soit le type de régime de travail,  
  • le droit à la formation tout au long de la vie professionnelle.

 

AGIR AU QUOTIDIEN  POUR DONNER DU SENS AU TRAVAIL

Garantir la pérennité économique de l’entreprise au service de l’emploi

Il s’agit d’intervenir sur plusieurs leviers :

  • un développement commercial respectant le client,
  • des investissements et une politique de recherche et de développement tournée vers l’avenir,
  • concevoir le dialogue social comme partie prenante de la performance globale de l’entreprise.

Promouvoir un management socialement responsable

La finalité de l’entreprise n’est pas exclusivement économique et financière, mais d’abord humaine et sociale. Les choix de gestion doivent prendre en compte les conséquences humaines, sociales et environnementales. Il s’agit d’inscrire le management dans une vraie ambition économique et sociale pour l’entreprise.

Favoriser le rôle contributif de l’encadrement et des managers

L’encadrement doit pouvoir disposer d’un droit d’expression et de propositions alternatives en situation d’exercice professionnel. Ceci afin de favoriser la restauration et l’animation du collectif de travail, l’expression des potentialités de chacune et chacun, le partage d’expérience et de sens.

 

AGIR POUR TROUVER DES SOLUTIONS CONCRÈTES AUX PROBLÈMES ET ENJEUX LOCAUX

À compléter par rapport aux questions d’actualité sur l’entreprise concernée :

  • revendications locales,
  • situation économique et sociale,
  • mettre en avant la présence de la CGT dans l’entreprise maison mère ou donneuse d’ordre,
  • encart sur le type de scrutin et modalités de vote.

 

La CGT avec son Ugict a obtenu dans la dernière période

  • la loi sur la représentativité (2008) qui permet aux salariés, eux-mêmes, de choisir les organisations syndicales qui les représenteront lors des négociations,
  • la condamnation à plusieurs reprises de l’État français par le Comité Européen des Droits Sociaux pour l’exposition de salariés à des durées excessives de travail par l’utilisation du forfait en jours, puis par la Cour de cassation (2011),
  • la mise en place de sanctions pour les entreprises qui ne négocient pas l’égalité professionnelle (2013),
  • la création d’une aide à la recherche du premier emploi pour les jeunes diplômés (2016),
  • l’obligation de négocier sur le droit à la déconnexion (2016),
  • l’allongement de 4 à 10 semaines de la protection des femmes après leur retour de congé maternité 
(2016),
  • la création d’u statut pour les lanceurs d’alerte (2016).

 

AVEC NOS CANDIDATES ET CANDIDATS

Pourquoi choisir nos candidat-e-s ?

La CGT agit avec responsabilité. La CGT est le 1er syndicat français et le 2ème pour l’encadrement. Elle est la plus présente sur l’ensemble du territoire. Elle est l’interlocutrice incontournable pour les employeurs. C’est elle qui signe le plus d’accord. C’est elle qui a le plus d’influence lors des négociations. C’est elle qui veut rassembler l’ensemble des syndicats et des salarié-e-s pour peser plus fort afin de faire aboutir les revendications des salarié-e-s.

Engagement et transparence

  • c’est l’assurance d’avoir des représentant-e-s utiles, accessibles et solidaires qui savent défendre vos intérêts en toute indépendance vis-à-vis de la direction et du gouvernement,
  • c’est l’assurance d’avoir des informations régulières sur la vie de l’entreprise, les choix de gestion, le contenu des négociations,
  • c’est l’assurance d’être consulté-e-s régulièrement et d’avoir vos attentes et vos revendications relayées dans les négociations,
  • c’est l’assurance de négociations et d’une activité syndicale fidèles aux engagements.

Des élu-e-s formé-e-s et compétent-e-s

Les élu-e-s CGT bénéficient de l’apport de l’ensemble de l’organisation CGT. En son sein se trouve des experts économistes, financiers, commerciaux, juristes, managers, ingénieurs, chercheurs, toutes et tous motivé-e-s pour soutenir la voix de l’encadrement.